Résonances de Maurice Blanchot

Collection dirigée par Eric Hoppenot (Université de Paris 4) (eric.hoppenot_arobase_espe-paris.fr) et Alain Milon (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense) (alainmilon_arobase_neuf.fr).

Plus sur la collection

Comité de lecture :

  • Manola Antonioli (Audencia, Nantes)
  • Arthur Cools (Université d’Anvers)
  • Thierry Laus (Université de Lausanne)
  • Daiana Manoury (Université de Rouen)
  • Gary D. Mole (Université de Bar-llan)
  • J.-F. Patricola (écrivain et traducteur)
  • David Uhrig (Université de Paris 7).

 

Résonances de Maurice Blanchot est un lieu ouvert à toutes les publications qui de près ou de loin, s’attachent aux récits et à la pensée de Maurice Blanchot. Notre souhait est d’élargir le plus largement possible le champ des productions, il s’agit, en particulier d’accueillir des travaux de champs différents (poétique, philosophique, linguistique, philosophique, narratologique, psychanalytique…) mais aussi de cultures différentes. Concluant l’avant-propos du numéro de la Revue des Sciences Humaines sur Blanchot, Roger Laporte écrivait : « Se consacrer à l’œuvre de Blanchot n’est pas une sinécure : on peut toujours craindre qu’après cinquante ans de travail on ne soit pas plus avancé qu’au premier jour, du moins si l’on mesure un éventuel progrès à l’aune de la clarté…». Accepter d’ouvrir un « chantier » de longue haleine sur Blanchot –pour envisager une œuvre qui ne cesse de nous questionner sur son existence même–, serait sans doute se donner une chance comme l’écrivait Blanchot à propos de la lecture, « où c’est l’obscur qui doit se faire jour, où il doit y avoir jour de par l’obscur, révélation où rien n’apparaît, mais où la dissimulation se fait apparence. » Homme de revues, Blanchot mérite que l’une d’elle s’attache à son œuvre.

Défi de lecture : Thomas l’Obscur de Maurice Blanchot

  La question de Thomas l’Obscur est bien celle de la nature du langage. Thierry Maulnier la pose à plat quand il fait l’un des premiers commentaires du roman de Maurice Blanchot le 28 janvier 1942 dans L’Action Française : […]

Maurice Blanchot, entre roman et récit

  Le 14 septembre 2011, dans l’émission de Laure Adler Hors champ sur France Culture, Jean-Luc Godard tenait les propos suivants : « Question : Expliquez-nous la différence entre du cinéma vrai et des films, faire des films. Réponse : […]

Maurice Blanchot et la philosophie

  Dans Le Pas au-delà, Maurice Blanchot fait le constat suivant : « Derrière le discours parle le refus de discourir, comme derrière la philosophie parlerait le refus de philosopher : parole non parlante, violente, se dérobant, ne disant rien […]

Lévinas-Blanchot, penser la différence

  Ouvrage réalisé en collaboration avec l’UNESCO. Maurice Blanchot et Emmanuel Lévinas ont marqué toute une génération d’intellectuels comme Gilles Deleuze, Michel Foucault ou Jacques Derrida. À travers la question du corps, de l’éthique, de l’amitié, du judaïsme, et du […]