Sources et travaux de la BDIC

L’objectif de la collection est de publier les travaux de recherche issus des fonds de la BDIC selon trois axes :
– Colloques ou journées d’étude,
– Répertoires de sources,
– Travaux de thèses remarquables réalisés à partir des fonds de la BDIC, avec un prix de thèse.
Cette collection entend également promouvoir à la fois version papier et version en ligne d’un certain nombre de titres.

Plus sur la collection

Bibliothèque de recherche dotée d’un fonds patrimonial exceptionnel de plus de 3 millions de volumes et d’environ 1,5 million de documents iconographiques, la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine est en France l’un des gisements majeurs de l’enseignement supérieur en histoire contemporaine de l’Europe, internationalement reconnu et distingué dans la récente enquête du MESR sur les fonds patrimoniaux des bibliothèques de recherche. Les fonds qu’elle conserve sont d’une extrême variété : peintures et estampes de la Grande Guerre, photographies documentaires, affiches, presse politique française et étrangère portant sur l’ensemble du XXe siècle, archives privées ( mouvements de la Résistance, Ligue des droits de l’homme…), sources imprimées rares (tracts, brochures, presse informelle). La BDIC organise régulièrement des expositions et des colloques et offre une importante bibliothèque numérique patrimoniale en ligne. Elle entretient de nombreux partenariats, en France et à l’étranger, avec de grandes institutions internationales de recherche (Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg, FNSP, International Institute of Social history d’Amsterdam, London School of economics… )

Comité scientifique de la collection :

  • Marie-Claire Lavabre, directrice du laboratoire Institut des sciences sociales du politique, Université de Paris Ouest Nanterre la Défense/ ENS Cachan/CNRS
  • Antoine Marès, professeur d’histoire contemporaine, Université Panthéon -Sorbonne
  • Valérie Tesnière, directrice de la BDIC, directrice d’études à l’EHESS
  • Ludovic Tournès, professeur d’histoire contemporaine, Université de Paris Ouest Nanterre la Défense
  • Olivier Wieworka, professeur à l’ENS Cachan, rédacteur en chef de la revue Vingtième siècle.

Les Soldats de la mémoire. La section photographique de l’armée, 1915-1919

Face à la diffusion internationale de la propagande photographique ennemie, la France met en place au printemps 1915 la Section photographique de l’armée (SPA). Destinée à contrer l’action allemande auprès des pays neutres, elle a pour objectif également de documenter […]

La Cimade et l’accueil des réfugiés

  Fondé au début de la Seconde Guerre mondiale au sein des mouvements de jeunesse protestants, le Comité inter-mouvements auprès des évacués, devenu Cimade – service œcuménique d’entraide, s’est imposé, en soixante-dix ans d’histoire, comme l’une des principales associations françaises intervenant […]

La photographie soviétique de 1917 à 1945

  Longtemps méconnue, la photographie soviétique reste encore prisonnière de préjugés tenaces. Pour beaucoup, elle s’inscrit dans deux pôles bien identifiés : la photographie dite de propagande supposée dénuée d’intérêt, et l’avant-garde des années 1920 incarnée par Rodtchenko. Ces considérations […]