Christophe Couderc (dir.)
Depuis le XVIIe siècle, les traducteurs, les adaptateurs et les praticiens du théâtre n’ont jamais cessé de faire vivre en France les pièces de Lope de Vega, Tirso de Molina ou Calderón de la Barca, malgré la célèbre phrase de Louis Jouvet qui affirmait que « le théâtre du Siècle d’Or est un théâtre mort ». Traditionnellement envisagé sous l’angle de la critique des sources, le riche et complexe phénomène de la réception de la Comedia espagnole en France, depuis l’âge classique jusqu’à la période contemporaine, a donné lieu, depuis quelques années, à des travaux novateurs réalisés par des chercheurs provenant de diverses disciplines. Le présent ouvrage rassemble ainsi dix-sept contributions d’hispanisants, de francisants ou de comparatistes, qui rendent compte de la vitalité des études portant sur un processus tenant autant de l’imitation ou de la réécriture que de l’échange interculturel. Un livre qui nous invite à repenser le rapport entre théâtre espagnol et théâtre français afin d’enrichir une histoire transnationale du goût et de l’esthétique dramatiques.

Sommaire

  • Introduction

LA CIRCULATION DES MODÈLES

  • Molière et la Comedia espagnole : le linceul de Pénélope. L’exemple de Dom Juan, José Manuel LOSADA GOYA
  • L’habillage à la française du gracioso et la création de la grâce comique, Liliane PICCIOLA
  • Le rôle de la commedia dell’arte dans la réception française de la Comedia au XVIIe siècle, Monica PAVESIO
  • La Comedia espagnole et l’évolution du roman français au XVIIe siècle, Guiomar HAUTCŒUR

POÉTIQUE ET DRAMATURGIE COMPARÉES

  • L’adaptation de la Comedia et la question taxinomique, Christophe COUDERC
  • Le théâtre du double : la réception de la Comedia de privanza entre tragédie et tragi-comédie, Anne TEULADE
  • Le traitement du voile et l’occultation de l’identité féminine dans quelques comédies françaises inspirées de la Comedia, Catherine DUMAS
  • L’influence du lieu de l’action sur la nature des comédies « à l’espagnole », Farida María HÖFER Y TUÑÓN

LES AUTEURS

  • Le théâtre espagnol de Lesage : la Comedia comme jardin cultivé en secret, Sylvie THURET
  • Histoire d’un titre « non gardé » : de Guardar y guardarse de Lope de Vega à la « traduction » de Lesage, Don Félix de Mendoce, Catherine GAIGNARD
  • Calderón de la Barca adapté par Scarron : effets de la francisation sur la structure de la Comedia, dans La Fausse Apparence, Catherine MARCHAL-WEYL
  • Don Fernand Centellas et don Diego de Luna, les faux astrologues de Thomas Corneille et de Pedro Calderón de la Barca, Marc VITSE
  • Boisrobert, adaptateur de la Comedia, Francisco GUEVARA QUIEL

AU-DELÀ DU XVIIe SIÈCLE

  • Hippolyte Lucas (1807-1878) et le théâtre espagnol du Siècle d’Or : le texte et la scène, Marie-Thérèse COUDERT
  • Audaces de la pensée, audaces sur scène : La Dévotion à la croix de Calderón à Camus, Amelia SANZ et Cristina VINUESA
  • Adaptations et traductions françaises du théâtre espagnol du Siècle d’Or la question de la restitution des formes proverbiales, Alexandra ODDO BONNET
  • Guy Lévis Mano traducteur de Gil Vicente, ou le choix de la flânerie, Laura ALCOBA


2012 – 300 pages – Format : 15×21 cm
isbn : 978-2-84016-102-8 – Prix : 23€
Langue : français