Wladimir Andreff (dir.)

 

Où la mondialisation conduit-elle l’économie ? Pour tenter de répondre à cette question, les auteurs prolongent ici les intuitions de l’économiste Charles-Albert Michalet en analysant les espaces de la mondialisation : la finance globale, les bourses de valeurs, le commerce mondial – cet « impérialisme à l’envers » -, les pressions protectionnistes européennes ainsi que la globalisation de la propriété intellectuelle. Il s’agit de comprendre également comment les principaux acteurs de la mondialisation, les États et les Firmes, dépassent et entretiennent la crise. En effet, la concurrence que se font les États pour attirer les investisseurs étrangers nourrit cette crise malgré les politiques nationales d’innovation. De leur côté, les Firmes qui inscrivent désormais leurs stratégies dans une recomposition mondiale de l’industrie et des services, accentuent les flux de délocalisation et de relocalisation des activités. Dans un même temps, de nouvelles Firmes originaires du « Sud » font irruption dans l’espace mondial. La force de travail doit ainsi s’adapter à une nouvelle donne qui va de la financiarisation des Firmes à l’individualisation des rémunérations.

Sommaire

  • Préface, Christian DE BOISSIEU
  • Introduction, Wladimir ANDREFF
  • Des firmes multinationales à la mondialisation : l’apport de Charles-Albert Michalet, Wladimir ANDREFF et Renaud DU TERTRE

DES ESPACES DE CRISE DE LA MONDIALISATION
La finance

  • Aux origines de la crise financière mondialisée, François MORIN
  • Une théorie marxienne de la mondialisation et son prolongement jusqu’à la crise économique et financière en cours, François CHESNAIS
  • Les marchés malades du marché ou les bourses de valeurs à la découverte de la mondialisation, Jean-François LEMETTRE

Le commerce

  • Mondialisation et « impérialisme à l’envers », Pierre DOCKES
  • La mondialisation du doux commerce ou la logique d’un wishful thinking, Josepha LAROCHE
  • Le commerce mondial dans la crise, Michel RAINELLI
  • The EU protectionist response to the financial and economic crisis, Giovanni GRAZIANI

La technologie

  • Propriété intellectuelle et globalisation : des TRIPS au modèle open-source. Les exemples des médicaments et du logiciel, Fabienne ORSI et Jean-Benoît ZIMMERMANN
  • La redistribution des cartes, le cas de l’automobile et de l’électronique, Michel DELAPIERRE et Lynn MYTELKA

Le Tiers monde

  • Crise et mondialisation : la place du second monde émergent et du Tiers monde, Philippe HUGON
  • Charles-Albert Michalet et le Maghreb, Abdellatif BENACHENHOU et Jean-Pierre SERENI

LES ACTEURS DE LA MONDIALISATION FACE A LA CRISE
Les États

  • Conséquences d’un concours de beauté : effets de la concurrence entre pouvoirs publics pour attirer les investisseurs, Charles P. OMAN
  • L’État « mondialisateur » survivra à la crise de la mondialisation, Wladimir ANDREFF
  • Les politiques et systèmes nationaux d’innovation dans la mondialisation, Pierre-Bruno RUFFINI

Les firmes

  • Théories et réalités des relocalisations dans l’industrie et les services, El Mouhoub MOUHOUD
  • L’éternelle recomposition de l’industrie mondiale de l’énergie, Jean-Marie CHEVALIER et Patrice GEOFFRON
  • L’émergence des firmes multinationales en provenance du « Sud », Christian MILELLI

Le travail

  • Mondialisation et travail, Guy CAIRE
  • Postface


2013 – 408 pages – Format : 15,5×24 cm
isbn : 978-2-84016-118-9 – Prix : 25€
Langue : français