Anni Borzeix et Gwenaële Rot

Avec les témoignages de Michel Crozier, Jean-Daniel Reynaud, Alain Touraine, Jean-René Tréanton

En 1959, Michel Crozier, Jean-Daniel Reynaud, Alain Touraine et Jean-René Tréanton prennent la responsabilité éditoriale d’une nouvelle revue : Sociologie du travail, publiée aux éditions du Seuil.
La « sociologie du travail » et sa revue éponyme incarnent alors le renouveau de la sociologie française fondé sur la démarche de « terrain » et la confrontation avec la « demande sociale » dans le contexte de la France de la Reconstruction. C’est à ce moment charnière de l’histoire de cette discipline qu’est consacré cet ouvrage. Les auteurs y dressent le portrait d’une communauté scientifique vivante où les sociologues académiques sont dans un échange permanent avec les acteurs sociaux de tous bords : hauts fonctionnaires, syndicalistes, dirigeants d’entreprises.
Cet ouvrage est une contribution à l’histoire de la sociologie et de son institutionnalisation, mais aussi à l’histoire des intellectuels et de leur engagement dans la Cité. Les témoignages des quatre fondateurs qui s’expriment avec rigueur et sincérité et qui ne cachent pas leurs désaccords, constituent en eux-mêmes des documents de première importance. Ce livre porte principalement sur l’histoire de la sociologie, mais aussi sur les débats politiques, économiques et sociaux de la France d’après-guerre.

Sommaire

  • Avant-propos

Première partie : Les fondateurs racontent

  • Introduction
  • Récits à quatre voix
  • Michel Crozier
  • Jean-Daniel Reynaud
  • Alain Touraine
  • Jean-René Tréanton
  • Portraits croisés
  • Michel Crozier
  • Jean-Daniel Reynaud
  • Alain Touraine

Deuxième partie : Quand parlent les archives

  • Introduction
  • A la recherche d’un éditeur
  • Des travaux, une revue : quand naît le projet à l’ISST
  • Vers l’autonomie
  • Une revue publiée par les éditions du Seuil
  • Une enquête emblématique : Mont-Saint-Martin
  • Un programme européen
  • Équipe et équipiers
  • Une trace d’enquête : le cahier des « Gaston »
  • Les publications
  • Chassés-croisés
  • Jean-Daniel Reynaud succède à Georges Friedmann au CNAM
  • Pierre Naville et Sociologie du travail
  • Le Traité de sociologie du travail et la revue

Troisième partie : Passage en revue

  • Introduction
  • Ouvertures
  • Ouvertures cosmopolites
  • Ouvertures pluridisciplinaires
  • Ouvertures sur la société civile
  • Travail, Terrain, Empirie
  • Pourquoi le travail en 1959 ?
  • Aux sources des articles : des enquêtes et des thèses
  • Formats et méthodes
  • La norme en creux ou l’empreinte des fondateurs
  • Titres et Travaux
  • Le poids de l’industrie et la diversité des populations étudiées
  • Le paradigme des attitudes
  • La faible part du Work et l’importance du Labor
  • La visibilité des recherches sur les entreprises et les organisations
  • Absences et présences discrètes
  • En guise de conclusion

Annexes

  • Annexe n° 1 : Compte rendu de la réunion du Groupe de sociologie industrielle, du premier février 1952, Centre d’études sociologiques, 5 p. (Archives Alain Touraine)
  • Annexe n° 2 : Note sur une revue, ministère du Travail, 1958, 7 p. (Archives nationales)
  • Annexe n° 3 : Questionnaire d’enquête sur les employés de bureau rempli par Michel Crozier
  • Index des noms
  • Index des thèmes
  • Bibliographie


2010 – 400 pages – Format : 18×21 cm
isbn : 978-2-84016-053-3 – Prix : 22€
Langue : français