Théodore Stéphanides

 

Préface de Corinne Alexandre-Garner
Traduction et commentaires: Barbara Papastavrou-Koroniotakis

L’amitié de Lawrence Durrell et de Théodore Stéphanides témoigne d’un monde disparu et de l’espoir que la science et la littérature puissent rendre le monde meilleur. Par-delà l’amitié de deux individus, c’est la rencontre de deux générations, de deux cultures, du passé et du présent que ces lettres nous invitent à découvrir. Elles augurent de la potentialité d’une culture riche de la confrontation de plusieurs univers, de plusieurs langues, de l’interrogation de ce qui du passé peut modeler notre présent, mais surtout d’un fol espoir qu’un monde des Lumières soit possible au cœur d’un vingtième siècle secoué par les traumatismes de l’histoire.

2008 – 273 pages – Format : 14,5×21 cm
isbn : 978-2-84016-018-2 – Prix : 18€
Illustré – Langue : grec/français – Vente directe, nous contacter