Jean-François de Raymond, Maryvonne Saison (dir.)

 

Le rapprochement de l’art et de la diplomatie n’est pas fréquent et la notion de diplomatie culturelle est récente. Pourtant ce rapprochement permet d’éclairer des pratiques qui relèvent du croisement de différentes théories telles que les dynamismes de l’information, de la représentation et de la négociation ainsi que les relations entre les centres et les périphéries du pouvoir.

Cet ouvrage aborde ainsi plusieurs champs d’analyse : les cadeaux diplomatiques au siècle de Louis XIV (Isabelle Richefort, ministère des Affaires étrangères), la politique des grands musées d’art contemporain (Marcel Brisebois, mac de Montréal), le choix des collectionneurs (André Bernheim, Paris et Éric Mézil pour la Fondation Yvon Lambert), la création cinématographique (Laurent Véray, université Paris Ouest Nanterre La Défense), l’écriture diplomatique et la tradition des diplomates écrivains (Jean-François de Raymond, CrÉart), le croisement des échanges internationaux (Alain Reinaudo, afaa/Cultures France). L’ensemble de ces réflexions ouvrent des perspectives inhabituelles sur un vaste champ inexploré.

Sommaire

  • La diplomatie de l’art ; Jean-François de Raymond
  • Les beaux-arts sous le règne de Louis XIV : outil de la diplomatie ? ; Isabelle Richefort
  • L’expérience des expositions internationales d’art visuel contemporain : problématiques esthétiques et politiques ; Marcel Brisebois
  • Les effets politiques et culturels du cinéma sur la diplomatie : l’exemple des échanges entre la France et l’Allemagne entre 1919 et 1933 ; Laurent Véray
  • Écriture et diplomatie ; Jean-François de Raymond
  • Une ouverture au monde ; Alain Reinaudo
  • Et les collections ? ; Table ronde


2007 – 167 pages – Format : 12×17 cm
isbn : 978-2-84016-002-1 – Prix : 20€
Langue : français