Annette Melot-Henry

 

Longtemps méconnue, la photographie soviétique reste encore prisonnière de préjugés tenaces. Pour beaucoup, elle s’inscrit dans deux pôles bien identifiés : la photographie dite de propagande supposée dénuée d’intérêt, et l’avant-garde des années 1920 incarnée par Rodtchenko.
Ces considérations abruptes doivent être largement nuancées. Bien que fortement contrôlée, la photographie soviétique qui a été préservée dans les archives et dans la presse illustrée offre une diversité comparable à celle des autres pays. Une observation attentive, une étude des différents thèmes abordés ainsi qu’une analyse des nombreux débats qu’elle a suscités permettent une compréhension plus fine des réalités de l’URSS et un regard nouveau sur l’histoire de la photographie.
Saisir les évolutions et mettre les événements en perspective, tel est le sens de cette recherche menée sur une longue période allant de 1917 à 1945.

Sommaire

Texte sommaire


2012 – 370 pages – Format : 17×21 cm
isbn : 978-2-84016-108-0 – Prix : 25€
Illustrations N&B – Langue : français